Samsung S95B : la première TV QD-OLED du Coréen nous a déjà mis une claque

Samsung S95B : la première TV QD-OLED du Coréen nous a déjà mis une claque

C’est à l’occasion d’un atelier technique organisé par Samsung à Londres que nous avons pu découvrir l’OLED S95B, utilisant la technologie QD-Display mise au point par Samsung Display. Une découverte assez brève, mais qui nous a d’ores et déjà permis d’identifier les principales forces de ce modèle dopé aux Quantum-Dots. Une chose est sûre, le retour de Samsung sur le marché de l’OLED ne va pas passer inaperçu avec ce produit que nous trouvons déjà très prometteur.

Le Samsung OLED S95B – Source : D. Nogueira

La disponibilité de la nouvelle gamme de téléviseurs OLED de chez Samsung est imminente. Les précommandes sont ouvertes depuis un moment sur le site du constructeur, comme dans les enseignes spécialisées. En revanche, pour les tests, il va falloir patienter : aucune date n’est même envisagée par Samsung France. Déjà frustré par cette situation, nous le sommes désormais encore plus après cette première découverte, brève, mais déjà intense. Cet OLED S95B que nous avons découvert à l’occasion d’un tech day organisé par le constructeur laisse déjà entrevoir de très belles choses pour ce marché des téléviseurs prémium. Car si les tarifs ne sont finalement pas aussi stratosphériques que ceux que certains experts estimaient à l’occasion du CES de Las Vegas en début d’année, l’OLED S95 est tout de même commercialisé à 2500 euros en version 55 pouces et 3500 euros en version 65 pouces.

Un pic de luminosité hors norme ?

On ne vous apprend sans doute rien, mais dans ce type d’atelier technique organisé par les marques, a fortiori dans un délai aussi court, les journalistes conviés sur place n’ont pas la main sur les contenus diffusés sur les téléviseurs. Conséquence : il nous faut composer avec les boucles de démo soigneusement préparées par les équipes internes dans le but de nous en mettre plein les yeux. Et d’une certaine manière, ça a fonctionné. Pour rappel, la technologie QD-Display développée par Samsung Display (fournisseur de dalles à Samsung Electronics) et que vous connaissez sans doute aussi sous le nom QD-OLED (notamment chez Sony avec le A95K) fait différentes promesses.

quantum-dot-f03

En vrac : une meilleure luminosité, de meilleurs angles de vision, une plage dynamique plus large avec une couverture BT.2020 de 80 % (contre environ 70 % actuellement pour les meilleurs) et moins de risque de marquage sur la durée. Tout cela tient à la conception même des dalles qui est radicalement différente des dalles W-OLED conçues aujourd’hui par LG Display et qui équipent aujourd’hui la totalité des modèles OLED quelle que soit leur mention. Qu’elles soient appelées Master Pro chez Panasonic ou encore LG EVO, il s’agit toujours de la même conception, avec des structures parfois différentes dans les sous-pixels et, surtout, l’intégration ou non d’un système de dissipation de la chaleur. Concernant la technologie QD-Display, vous retrouverez nos explications dans cet article.

Samsung OLED S95B
Des couleurs très dynamiques – D. Nogueira

Toujours parmi les promesses de cette technologie, il y a également la capacité des dalles à produire des couleurs primaires « plus pures ». Chez Samsung, avec l’ajout de la surcouche Quantum Dots, on sait que cela peut aussi se traduire par une image exagérément saturée. Il nous faudra nous en remettre à l’œil impartial de notre sonde pour nous prononcer sur ce dernier point, mais il est vrai que la boucle de démonstration diffusée sous nos yeux fait son petit effet. Précisons avant toute chose que les photos ci-dessous ont été capturées avec les moyens du bord dans un contexte de temps limité et sans aucune maîtrise de l’environnement. Ainsi, si certaines photos peuvent donner l’impression de faire apparaître des fuites de lumière ou des couleurs qui bavent, ce n’est en réalité pas du tout le cas. C’est ici le capteur de notre Google Pixel 6 qui est en cause.

À cet instant précis nous aurions adoré avoir un OLED LG G2 (lire notre test du LG OLED65G2), le plus lumineux des OLED à l’heure actuelle, à côté de cet OLED S95B pour comparer les rendus. C’est incontestable, la magie de l’OLED à la sauce Samsung opère ici aussi, même s’il nous fait encore prendre quelques pincettes face à ces boucles de démonstrations sans doute grandement optimisées pour produire de telles couleurs et une telle intensité. Des démonstrations qui mettent d’ailleurs beaucoup en avant les couleurs primaires, mais assez peu la capacité du téléviseur à descendre dans la graduation des gris, par exemple.

Ajoutons que les zones totalement noires dans l’image permettent sans doute aussi à l’électronique de mieux répartir la puissance sur les sous-pixels. Le temps passé sur place est trop court pour obtenir toutes les réponses de la part des ingénieurs. D’ailleurs, les équipes de Samsung Electronics nous indiquent que le pic de luminosité semble se confirmer avec une valeur maximale qui pourrait atteindre les 1500 cd/m², mais sans plus de précision. A vrai dire, nous sommes assez sceptiques sur ce point spécifique, mais si cela devait se vérifier, alors Samsung détiendrait bel et bien un record.
Là encore, il nous faudra attendre les tests en situation, tout comme il nous faudra attendre que Samsung soit plus loquace sur la conception technique plus avancée de son téléviseur. Nous attendons encore d’en savoir plus sur la conception permettant à Samsung d’atteindre un tel pic, sur le travail réalisé sur le Quantum Processor pour optimiser la gestion de l’image ou encore sur les différents dispositifs mis en place pour limiter les risques de marquage de technologie QD-Display qui fait appel à des composants organiques.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Un filtre antireflet à la qualité inégalée

Là aussi, il convient de prendre quelques pincettes en raison du contexte dans lequel a été organisée la démonstration, mais si ce que nous avons vu sur place se vérifie dans un cadre d’utilisation normale, Samsung pourrait proposer sur téléviseur OLED ni plus ni moins que le meilleur des filtres antireflets vus à ce jour — nous excluons les dalles mates qui équiperont les modèles The Frame de cette année.

Quoi qu’il en soit, plutôt interpellés par le fait que la dalle ne semblait pas être perturbée par les lumières jaunes au plafond, nous avons dégainé la torche de notre smartphone pour la pointer vers le téléviseur. Le constat est impressionnant et bien meilleur que sur les meilleurs des NEO QLED de la marque. Alors que nous tournons autour du téléviseur, la lumière de la torche du smartphone ne représente toujours qu’un petit point lumineux sur la dalle. Vous pourrez en juger par vous-même, comme des autres capacités de la dalle, dans les photos ci-dessus, mais aussi  dans la vidéo qui accompagne cet article.

Ergonomie, Gaming Hub, Game bar… petit tour du propriétaire

La vidéo vous aura sans doute permis de vous faire une idée du design du produit. La première approche est très plaisante. La bordure de l’écran est très fine, mais en l’état, impossible de dire si les dalles OLED EX de LG Display font mieux encore. De toute façon, cela se joue en millimètre. Sur cet OLED S95B, Samsung opte pour un pied central, non pivotant, mais néanmoins assez élégant. On se demande toutefois si la hauteur offerte par celui-ci permettra de loger une barre de son devant le téléviseur sans que cette dernière empiète sur l’image.

Comme la plupart des OLED, ce S95B met en avant une dalle très fine sur l’essentiel de sa hauteur avec un bloc qui renferme l’électronique en partie basse. Et oui, c’est regrettable, mais Samsung ne propose pas ici sa solution One Connect qui aurait permis de déporter toute la connectique dans un boîtier séparé. Imaginez alors le résultat d’un tel écran de seulement quelques millimètres accroché au mur. De quoi faire de l’ombre à la gamme Signature Wallpaper (série W) de son éternel rival LG Electronics. Quoi qu’il en soit, cette connectique est notamment composée de quatre prises HDMI 2.1, offrant tous les avantages de cette interface, comme la possibilité de jouer en Ultra HD à 120 Hz. Toutefois, si on en croit certains retours des utilisateurs ayant déjà mis la main sur le S95B, que ce dernier soit également compatible avec le 144 Hz et la technologie NVDIA G-Sync. Un point que nous ne manqueront pas de vérifier.

D’ailleurs, nous pouvons aisément ressentir sur place qu’aussi prometteur soit son téléviseur OLED et la technologie développée par Samsung Display, Samsung Electronics porte encore haut et fort dans son discours les atouts de la technologie LCD et a fortiori le combo LCD et rétroéclairage mini LED.

À l’occasion de cet évènement, ces derniers occupaient d’ailleurs majoritairement l’espace avec des ateliers créés pour nous en mettre plein la vue, avec des comparaisons parfois douteuses avec des produits concurrents. Plus factuellement, Samsung nous a permis également de découvrir le Gaming Hub qui devrait être déployé sur les téléviseurs par le biais d’une mise à jour dans le courant de l’été 2022. Nous l’avions déjà évoqué dans nos colonnes, mais le jeu vidéo prend tout naturellement de l’ampleur chez Samsung (comme chez les autres) et cela se matérialise par de petites attentions du genre. Ainsi, ce Gaming Hub représente à lui seul un univers dédié aux joueurs dans lequel ils pourront retrouver un accès direct à leurs titres, leurs consoles, des vidéos YouTube ou Twitch basées sur leurs consommations, mais aussi un accès aux services de cloud gaming Nvidia GeForce Now, Google Stadia et Utomik. Dès lors, tout est prévu pour connecter votre casque et votre manette directement au téléviseur pour profiter de ces services sans autre console ou PC. Une fonctionnalité que nous ne manquerons pas de tester sur les modèles concernés.

Enfin, 2022 s’accompagne aussi de l’arrivée de la Game Bar 2.0 qui apporte quelques retouches d’ordres esthétiques. C’est toujours bon à prendre, mais il nous faudra là aussi juger sur pièce de l’efficacité des différents modes proposés. Aux réglages appelés « standard, FPS, RTS, RPG et Sports » s’ajoute le mode « custom » qui offre alors un accès à quelques réglages manuels sur la luminosité, le contraste, la teinte des couleurs ou encore la fluidité de l’image. Pour le reste, on retrouve la possibilité d’exploiter les modes 16/9, 21/9 et 32/9 ou encore la possibilité de choisir la sortie audio. Des éléments fixes sont toujours de la partie dans la partie inférieure du bandeau. Ceux-ci indiquent en permanence ne nombre de FPS max ou encore si le HDR et le VRR sont bien activés.

Samsung Electronics va-t-il continuer de bouder l’OLED ?

Telles sont les premières impressions que nous pouvons partager à l’occasion de cette brève rencontre avec le Samsung OLED S95B. Comme indiqué plus avant, celui-ci sera disponible en version 55 et 65 pouces de manière imminente, aux prix respectifs de 2500 et 3500 euros. Toutefois, si nous devions partager les coulisses de l’évènement, il nous faut bien avouer que l’ambiance sur place était assez claire.

Impossible de ne pas être interpellé par le fait que Samsung Electronics mets toujours beaucoup plus en avant sa technologie NEO QLED, qu’elle soit portée par des téléviseurs 4K Ultra HD ou 8K Ultra HD. Tous les ateliers techniques ont été réalisés avec ces modèles LCD alors que la véritable nouveauté, l’OLED, était lui dissimulé dans une petite pièce derrière un rideau noir. On peut imaginer cela comme une manière de nous faire entrer dans un lieu un peu privilégié, ou tout simplement se dire que c’est encore un produit un peu confidentiel.

Autre indicateur, sans doute lié également au peu de temps qui nous a été accordé sur place pour ce modèle, mais nous n’avons eu aucune explication quant au travail réalisé sur l’OLED, sur les changements potentiels concernant la partie processeur, upscaling, gestion des modes, dissipation thermique, risque de marquage, etc. Autant de questions que nous avons posées et pour lesquelles nous attendons des réponses. Nous ne manquerons pas d’y revenir lors des tests.

Samsung OLED S95B
Source : Source : D. Nogueira

Quoi qu’il soit, nous ne pouvons pas oublier que depuis le début de l’année, le lancement comme chacune des phases de la communication sur cet OLED a été chaotique. C’est très clairement inhabituel chez Samsung. Pourtant, les équipes marketing de Samsung France nous ont bien confirmé que la disponibilité du S95B serait équivalente à celle des modèles NEO QLED.  Le réseau de distribution est le même, ainsi que les volumes.

L’avenir nous dira si l’arrivée de ce modèle chez le constructeur renforcera encore un peu plus sa position de leader mondiale qu’il entretient maintenant depuis seize années consécutives. Il ne faut pas oublier que Sony commercialisera lui aussi son modèle QD-OLED, le A95K, avec d’autres avantages tels que la prise en charge du Dolby Vision et du DTS, toujours absents chez Samsung. Nous verrons bien qui sabrera le champagne…

#Samsung #S95B #première #QDOLED #Coréen #nous #déjà #mis #une #claque

This will close in 0 seconds